Langue:

Connect Group: Résultats du premier trimestre 2010

- Résultat net en perte de 752.000 EUR, contre une perte de 380.000 millions d’EUR en 2009.
- Chiffre d’affaires: 32 millions d’EUR (33,5 millions en 2009)
- Carnet de commandes en hausse, de 55 millions d’EUR fin 2009 à 57 millions d’EUR au terme du trimestre en objet

Les chiffres 2010 n’incluent plus aucun résultat relatif à l’activité Automatisation; pour rendre la comparaison possible, les chiffres de 2009 ont été remaniés et Automatisation est présentée au titre
d’activité abandonnée.

Information périodique obligatoire en vertu des directives en matière de transparence en vigueur depuis le 1er janvier 2008

Déclaration relative aux informations contenues dans le présent rapport sur trois mois, clos le
31 mars 2010.
Les soussignés déclarent :
- que les comptes trimestriels, établis conformément aux normes comptables applicables, donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats de l’émetteur et des
entreprises comprises dans la consolidation;
- que le rapport sur trois mois clos le 31 mars 2010 contient un exposé fidèle sur l’évolution des affaires, les résultats et la situation de l’émetteur et des entreprises comprises dans la consolidation,
ainsi qu’une description des principaux risques et incertitudes auxquels ils sont confrontés.

Luc Switten, CEO
Hugo Ciroux, CFO

Commentaire sur la gestion et analyse des résultats

Connect Group NV-SA (Euronext Bruxelles : CONN) clôt le premier trimestre 2010 sur un chiffre d’affaires de 32,0 millions d’EUR, contre 33,5 millions au premier trimestre 2009. Son résultat d’exploitation cède lui aussi du terrain, de 458.000 EUR au premier trimestre 2009 à une perte de 160.000 EUR en 2010. Le trimestre s’achève sur un résultat après impôts en perte de 752.000 EUR, contre une perte de 380.000 EUR pour le premier trimestre 2009 de l’activité continuée et 1.448.000 EUR de perte pour le Groupe à l’issue du premier trimestre de 2009 (l’activité Automatisation incluse).
Enfin, le carnet de commandes est en hausse, de 55 millions d’EUR à la fin 2009 à 57 millions d’EUR au terme du premier trimestre de cette année.

Luc Switten, CEO, commente : « Le premier trimestre de l’exercice s’est révélé difficile : l’accroissement du carnet de commandes, associé à une hausse généralisée de la demande, a été contrebalancé par notre incapacité – elle-même due à des retards dans la livraison de composants – à satisfaire les commandes et à les convertir effectivement en chiffre d’affaires. Nous évaluons à plus de 2 millions d’EUR la perte de chiffre d’affaires due à la pénurie de composants au premier trimestre, avec un impact direct sur le résultat. »

» Nous avons naturellement mis tout en œuvre pour fournir nos clients dans les délais, allant jusqu’à acquérir, à des cours supérieurs, les composants manquants sur le marché libre (courtage). Les frais de courtage, qui ne peuvent pas toujours être répercutés sur la clientèle, ont aussi pesé sur le résultat. Ce problème nous a en outre empêchés d’exploiter efficacement la capacité de production (production de petites séries, arrêts des lignes en vue de la transformation en nouveaux produits, etc.), ce qui rend la charge salariale par rapport aux volumes sortis des usines anormalement élevée. »

» Nous ne distinguons actuellement pas de véritable issue, sur le marché, à la question du manque de disponibilité des composants. Nous voyons avec nos clients dans quelle mesure une amélioration de leurs prévisions permettrait de remédier plus rapidement à la précarité de l’approvisionnement. »

Faits marquants survenus en cours de trimestre

Le 2 mars 2010, la vente de l’activité Automatisation aux fondateurs Huub Baren et Vladimir Dobosch a été conclue. Les chiffres 2010 n’incluent donc plus aucun résultat relatif à cette activité; pour rendre la comparaison possible, les chiffres de 2009 ont été remaniés et Automatisation est présentée au titre d’activité abandonnée.

Le 27 avril 2010, l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires a approuvé l’émission d’un emprunt obligataire convertible subordonné de 5 millions d’EUR, aux conditions suivantes : suppression du droit de préférence général, apport minimal de 50.000 EUR, durée de six ans, taux d’intérêt de 6 % payable semestriellement et deux possibilités de conversion par an (après publication des résultats annuels et des résultats semestriels). Les obligations pourront être converties au plus bas des deux montants suivants: (i) 70 % de l’offre indépendante moyenne la plus élevée pour une action Connect Group enregistrée dans le carnet d’ordres central d’Euronext au cours des 30 derniers jours de négociation boursière ayant précédé le jour de l’exercice et (ii) 2 EUR.

En émettant cet emprunt subordonné avec warrants pour un montant de 5.000.000 EUR, Connect Group améliore dans une mesure significative ses capitaux propres et sa position de trésorerie, évolution nécessaire après la liquidation de l’activité Automatisation, fin 2009.

Download PDF

Back