Langue:

IPTE: Résultats annuels 2009

Le principal événement de l’exercice est sans conteste la vente, au mois de décembre, de l’activité Automatisation. Suite à cette transaction, les comptes de résultat des exercices 2008 et 2009 ont été remaniés sur la base de la norme IFRS 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées pour être mutuellement comparables et les résultats d’Automatisation sont présentés sur une seule ligne, poste Compte de résultat de l’activité abandonnée.

Le changement de nom (d’IPTE SA/NV en Connect Group SA/NV) sera soumis à l’approbation formelle de l’Assemblée générale extraordinaire du 2 mars 2010. Pour éviter toute confusion, le présent communiqué de presse utilise d’ores et déjà la dénomination « Connect Group », « IPTE » étant de son côté employé par l’acheteur.

Commentaire sur la gestion et analyse des résultats:

1. Activité abandonnée – Automatisation

Au terme des négociations avec les diverses parties intéressées, Connect Group a accédé, en décembre 2009, à l’offre de reprise de l’intégralité de l’activité Automatisation émise par Huub Baren, créateur de l’entreprise, et Vladimir Dobosch.

Automatisation a donc été cédée pour un montant fixe de 2 millions d’EUR et un montant variable égal à 50 pour cent du bénéfice cumulé de la division sur la période qui s’étendra jusqu’au 31 décembre 2012. Le paiement du montant fixe pourra être ajourné jusqu’au 31 décembre 2013 au plus tard.

Le contrat prévoit en outre une clause de participation de Connect Group dans la plus-value que réaliserait éventuellement l’acquéreur de l’activité Automatisation, s’il revendait celle-ci avec bénéfice à un tiers dans les deux ans (50 pour cent la première année, 25 pour cent la suivante).

A titre de garantie des engagements de paiement, Connect Group prend un nantissement sur 700 000 actions IPTE SA/NV dans les mains des repreneurs et obtient une option d’achat sur ces titres, pour un prix d’exercice (i) de 2,86 EUR par action au cas où l’offre indépendante la plus élevée enregistrée pour l’action dans le carnet d’ordres central d’Euronext Bruxelles serait supérieure ou égale à 2,86 EUR ou (ii) égal à l’offre indépendante la plus élevée pour l’action dans le carnet d’ordres central d’Euronext Bruxelles, au cas où elle serait inférieure à 2,86 EUR.

Conformément à la norme IFRS 5, les résultats de l’activité abandonnée sont comptabilisés dans le compte de résultat, poste Résultats de l’activité abandonnée. Actifs et engagements de l’activité abandonnée sont assemblés et renseignés en une seule ligne.

L’activité abandonnée clôture l’exercice 2009 sur une perte nette de 22,9 millions d’EUR (4,5 millions en 2008). Ce résultat s’articule autour, d’une part, d’une perte opérationnelle pour l’exercice de 5,8 millions d’EUR et d’autre part, d’une perte de 17,1 millions d’EUR résultant de la cession de l’activité.

Le prix de vente est déterminé par plusieurs facteurs, parmi lesquels les pertes enregistrées par l’activité Automatisation au cours des exercices précédents (4,5 millions d’EUR en 2008, 5,8 millions d’EUR en 2009), les dépenses d’assainissement de l’entreprise et le fait que l’actif net englobe un goodwill de 4 millions d’EUR, que les normes IFRS imposaient de toute façon d’amortir au cours du deuxième semestre de 2009. La perte hors caisse ponctuelle sur la transaction n’est qu’une conséquence logique de tout ceci.

2. Activité continuée – Contract Manufacturing

L’activité continuée consiste en l’intégralité de l’activité Contract Manufacturing. Elle achève l’exercice sur une chute de 27 % par rapport à 2008 de son chiffre d’affaires, fait entièrement imputable à la récession économique globale qui frappe la quasi intégralité des clients et des secteurs. L’activité n’en a pas moins réussi à attirer plusieurs nouveaux clients importants en 2009, ce qui influera naturellement sur les résultats de l’entreprise lorsque l’économie se redressera.

Le résultat net de l’activité continuée s’élève à -3,1 millions d’EUR, contre +4,8 millions d’EUR en 2008. Ce chiffre s’explique par la chute du chiffre d’affaires, par la réduction de personnel procédant de la restructuration (coût : 0,7 million d’EUR) et par la fermeture de l’usine slovaque (0,4 million d’EUR).

Conformément aux dispositions de la norme IFRS 5, les activités continuées doivent prendre à leur charge, dans la présentation des résultats, tous les coûts dont elles sont désormais redevables suite à la cessation d’une branche d’activité ; en conséquence, les frais de financement (1 million d’EUR) qui relevaient précédemment d’Automatisation sont mis à charge de Contract Manufacturing (activité continuée) dans les résultats 2009.

Le carnet de commandes est passé de 56,8 millions d’EUR au terme du 3e trimestre à 55,0 millions à l’issue de l’exercice (53,5 millions à la fin 2008).

Le Groupe IPTE, rebaptisé Connect Group

Contract Manufacturing, la division restante d’IPTE, est l’entité cotée en bourse subsistant après la cession d’Automatisation. Le Groupe propose à ses actionnaires de la rebaptiser « Connect Group » ; le changement de nom sera soumis à l’approbation de l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires du 2 mars 2010.

Renforcement des capitaux propres

Au printemps 2010, le Groupe renforcera sa structure bilantaire par l’émission d’un emprunt obligataire subordonné convertible d’un montant de 2 millions d’EUR au minimum et de 5 millions d’EUR au maximum. Les conditions suivantes seront d’application : suppression du droit de préférence général, apport minimal de 50 000 EUR, durée de six ans, taux d’intérêt de 6 % payable semestriellement et deux possibilités de conversion par an (après publication des résultats annuels et semestriels). Les obligations pourront être converties au plus bas des deux montants suivants : (i) 70 % de l’offre indépendante moyenne la plus élevée pour une action Connect Group enregistrée dans le carnet d’ordres central d’Euronext au cours des 30 derniers jours de négociation boursière ayant précédé le jour de l’exercice et (ii) 2 EUR. Un certain nombre d’actionnaires se sont d’ores et déjà engagés, pour un montant de 2 millions d’EUR au moins.

Les modalités d’émission sont actuellement examinées par la CBFA. Lorsque la Commission aura donné son aval, les souscriptions seront ouvertes. L’entreprise escompte que l’emprunt sera clôturé pour l’Assemblée générale du 27 avril 2010 et approuvé à cette occasion.

Download PDF

Back