Langue:

IPTE: Résultats du troisième trimestre 2009

Le chiffre d’affaires clôture en recul, de 50,7 millions EUR à l’issue du troisième trimestre 2008 à 41,8 millions un an plus tard. La crise économique est tout sauf étrangère à cette situation.
Perte nette de 3 millions EUR, contre 203.000 EUR de bénéfice au terme du troisième trimestre 2008.
Poursuite des efforts de réduction de l’effectif du personnel, à 1.855 équivalents temps plein (2.395 à l’issue de l’exercice précédent).

Commentaire sur la gestion et analyse des résultats

IPTE NV-SA (Euronext Bruxelles : IPTE) clôture le troisième trimestre 2009 sur un chiffre d’affaires de 41,8 millions EUR et un résultat d’exploitation de -2,9 millions EUR, contre 50,7 millions EUR et + 193.000 EUR respectivement à l’issue du troisième trimestre 2008. Le résultat net pour la période s’élève à -3 millions EUR, au lieu de + 203.000 EUR
l’année précédente. Le carnet de commandes est, lui, passé de 66,2 millions EUR au terme du deuxième trimestre à 69,0 millions EUR aujourd’hui.

Le chiffre d’affaires de la division Automatisation accuse un certain fléchissement, de 15,2 millions EUR en 2008 à 14,3 millions EUR en 2009. Le carnet de commandes de la division est passé de 15,5 millions EUR au deuxième trimestre 2009 à 12,2 millions EUR au terme du trimestre en objet.

Le chiffre d’affaires de la division Contract Manufacturing, de 35,7 millions EUR en 2008, plafonne à 27,5 millions EUR cette année. Le carnet de commandes de la division clôture en hausse, à 56,8 millions EUR contre 50,7 millions EUR au terme du deuxième trimestre 2009.

Le Groupe a acté pour 450.000 EUR de dépenses de réorganisation au troisième trimestre (1,3 million EUR au premier semestre). Le total des dépenses de réorganisation enregistrées sur une base annuelle s’élève donc à 1.750.000 EUR.

Le Groupe a continué à réduire ses effectifs, passés de 2.016 équivalents temps plein au terme du deuxième trimestre à 1.855 équivalents temps plein à l’issue du trimestre en objet (435 au sein de la division Automatisation et 1.420 pour la division Contract Manufacturing).

Activité Automatisation
Après avoir fait preuve d’une stabilité relative au premier semestre, les commandes enregistrées par l’activité Automatisation ont chuté, contraignant le carnet de commandes à clôturer sur un très faible 12,2 millions EUR.  La division a toutefois clos les cinq premières semaines du quatrième trimestre sur un redressement résolu des commandes, au niveau du premier semestre de l'exercice. Après avoir examiné toutes les options, le Conseil d’administration arrêtera ces prochains mois les actions nécessaires à une amélioration structurelle de l’activité Automatisation.

Solar Systems, un important client australien de la division Automatisation sur lequel IPTE enregistre une créance en souffrance de 2,9 millions EUR, a introduit, au troisième trimestre, une demande de protection du Chapitre 11 en vertu de la loi australienne. Compte tenu des informations dont il dispose, le Conseil d’administration du Groupe a pris la décision de n’acter, pour l’heure, aucune provision pour cette créance. Il s’inspire en cela des éléments suivants, principalement : les dirigeants de Solar Systems œuvrent à un scénario de redémarrage ; or, la ligne de production fournie par IPTE revêt une importance cruciale, quel que soit le scénario de relance privilégié – la ligne ne peut en effet pas fonctionner si elle n’est pas mise en fonction par IPTE. Les chances de redémarrage étant considérées comme réelles, l’achèvement et la mise en route par IPTE seront incontournables. IPTE a l’intention de ne mettre la ligne en fonction qu’après paiement.

Activité Contract Manufacturing
Pour la première fois cette année, le carnet de commandes de l’activité Contract Manufacturing est remonté à 56 millions EUR (50 millions à la fin du deuxième trimestre). Le Conseil d’administration estime que le chiffre d’affaires a atteint son niveau le plus bas au troisième trimestre et qu’un redressement progressif va pouvoir être entamé. La restructuration effectuée aux trimestres précédents, à l’occasion de quoi la capacité de production a été adaptée aux volumes du marché, permettra à l’activité d’améliorer ses résultats au prochain trimestre.

Download PDF

Back