Langue:

la division subcontracting Connect Systems d' IPTE optimise la structure de ses sites back-office

Connect Systems International a déposé une demande de fermeture de son usine de Vrable, en Slovaquie, et de transfert de l’intégralité de ses activités « câbles » vers le site d’Oradea, en Roumanie. Cette décision fait partie du plan de réorganisation de la politique de Connect Systems en Europe de l’Est.

« Le paysage électronique européen a profondément changé ces dernières années », constate Luc Switten, CEO. « C’est en 2002 que Connect Systems entamait ses activités back-office (« activités industrielles de support ») en Europe de l’Est, avec l’ouverture d’une usine de câbles en Slovaquie. A l’époque, la capacité offerte par le site de Vrable constituait un parfait soutien pour nos activités front-office (« service direct à la clientèle ») en Europe occidentale. Toutefois, compte tenu de l’alourdissement de la structure de coûts et du faible potentiel du marché par rapport à ceux de nos autres sites en Europe de l’Est, l’usine de Slovaquie n’est plus en phase avec notre stratégie et ne peut plus contribuer à la poursuite de notre développement dans le secteur électronique européen. »

Centralisation

La centralisation est un des maîtres-mots du plan de développement des sites back-office de Connect Systems. Le Groupe a ouvert à Oradea (Roumanie) une nouvelle usine d’une superficie totale de 16.000m² (dont 8.000 m² sont consacrés à l’assemblage de cartes de circuits imprimés et 8.000 m², à l’assemblage de câbles) en mai 2008. « L’obligation d’entretenir deux usines de câbles de type back-office privilégiant une stratégie identique nuisait à l’efficacité de la production, alourdissait les charges d’exploitation (gestion des stocks) et impliquait une gérance par deux directions. Compte tenu de sa localisation et de sa structure, les possibilités d’expansion de l’usine slovaque s’avéraient en outre limitées. Le transfert des activités « câbles » de Connect Systems Slovaquie vers la Roumanie va nous permettre d’accroître notre efficacité, de simplifier la logistique et la communication et de conserver une structure de coûts peu élevée. »

Exploration des marchés locaux
En plus de la nouvelle usine en Roumanie, le Groupe Connect Systems dispose d’une unité d’assemblage à faible coût de composants électroniques haut de gamme (PCBA) à Kladno, en République tchèque. Cette usine fut le premier back-office à vendre sur le marché local, deuxième initiative majeure de la nouvelle stratégie de Connect Systems en matière de back-office.

« Dans la foulée de l’évolution et de l’élargissement de l’Union européenne, les pays back-office traditionnels d’Europe de l’Est ont considérablement évolué. Aujourd’hui en Tchéquie et demain en Roumanie et en Hongrie, nous distinguons de très nombreuses opportunités sur les marchés locaux. En février 2008, nous avons lancé un projet-pilote axé sur les ventes back-office en République tchèque : il est d’ores et déjà clair que ce marché offre un potentiel énorme et qu’un département de vente local permettra à l’usine de Kladno de devenir, du moins en partie, autosuffisante. Les mêmes signaux nous parviennent des marchés roumain et hongrois, où l’usine d’Oradea servira de base au groupe de vente local, dont l’installation est prévue d’ici la fin 2008. »

Au sein du marché slovaque, par contre, la demande visant à faire évoluer le site en un front-office orienté vers les ventes locales était quasi inexistante. « Compte tenu des possibilités de croissance locale limitées d’une part et de l’augmentation des charges de l’usine en sa qualité de fournisseur des sites front-office en Europe occidentale d’autre part, force nous a été de conclure que la valeur ajoutée de l’usine de Vrable ne suffisait plus à garantir la poursuite de notre développement. »

Connect Systems prévoit le déplacement de l’intégralité des activités câbles de la Slovaquie vers la Roumanie pour le 31 mars 2009.

Download PDF

Back